"FISH IN THE TREE"

FISH IN THE TREE

Pour que les corbeaux ne fassent pas leur nid !
Pour que les oiseaux ne mangent pas le raisin du marronnier !
Pour des abeilles géantes... autant de réflexions d'habitants curieux.

Juste un filet pour des poissons!!

Nous sommes le 1 avril et touchons l’absurde pour mieux nous interroger sur la place de la nature dans la ville, de la place de l’homme dans la nature.
90 % des arbres en ville sont malades, abimés par l’activité de l’homme qui marche, comprime, sciaille les racines. Les arbres dans la ville sont victimes de pleine lumière la nuit sous les lampadaires et de manque de luminosité la journée.

 

Cette situation paradoxale dérégule le cycle saisonnier de la végétation. Pourtant l’homme aime ses arbres, conscient du bien-être et de l’esthétisme qu’ils apportent, des fonctions écologiques qu’ils occupent.

 

FISH IN THE TREE cache pour mieux montrer, questionne le bien-être et souligne le vivre ensemble.
 

  • facebook
  • Twitter Round
  • googleplus
  • flickr

© 2023 by Dawkins & Dodger Architecture. Proudly created with Wix.com